Alimentation & Règles

Quand on sait que bien manger a une influence directe sur le cycle menstruel, il nous a paru indispensable, chez Loulou, de nous pencher sur cette question. Nous savons déjà que les troubles alimentaires et certains comportements alimentaires (boulimie, anorexie) ont des répercussions sur les règles, et leur régularité notamment.
Qu’en est-il de l’alimentation ? Quels aliments faut-il privilégier pendant ses règles ? Et au contraire, quels aliments vaut-il mieux éviter ? Est-il nécessaire de suivre un régime spécifique ?

Nos hormones travaillent d’arrache-pied pendant nos règles. Il n’est donc pas étonnant de ressentir certaines envies. Les menstruations sont un moment bien spécifique du cycle menstruel. Entre tes envies et tes douleurs, bien composer son assiette s’avère important. Afin d’éviter les ballonnements, la fatigue, les douleurs, certaines habitudes sont à retenir.

Zoom, aujourd’hui sur le rapport intéressant entre alimentation et règles. Déconstruisons ensemble les idées reçues. Arrêtons de culpabiliser pour un carré de chocolat et composons une assiette saine et délicieuse afin de mieux vivre ses règles !

alimentation et règles

En période de règles, de quoi avons-nous besoin ?

Avant d’aller plus loin, faisons un petit point santé. Pendant les règles, certains troubles peuvent survenir : maux de tête, acné, ballonnements, rétention d’eau, transit, douleurs dans le bas ventre ou encore grosse fatigue. Dans une certaine mesure, ton alimentation peut diminuer les symptômes et t’aider à passer ces quelques jours un peu pénibles.

Ton corps sera alors heureux de voir arriver une nourriture riche en certains nutriments qui lui fait défaut à cette période du cycle. Des aliments riches en certaines vitamines pour contrer la fatigue, riches en fer pour pallier le déficit, par exemple.

Se nourrir pour pallier une carence, oui, mais pas seulement. N'oublions jamais que la nourriture est source de plaisir et de vie, avant tout. Alors on s’écoute, on s’adapte et on prend soin de soi en se concoctant des bons petits plats.

On évite…

Les graisses saturées sont mauvaises pendant les règles. Les aliments trop riches, trop gras ou trop sucrés, s’avèrent mauvais pendant les menstruations. Les plats ou autres préparations industriels très salées et très sucrées sont à éviter.
Envie d’une douceur ? Il est toujours mieux de préparer soi-même un en-cas, une collation ou des gâteaux/ biscuits maisons. C’est bon et bien plus sain que ceux achetés en grande surface. Privilégie les recettes à base de fromage blanc, de compote ou encore de flocons d’avoine (facile à trouver sur les réseaux sociaux). Tu vas te régaler et te faire plaisir sans culpabiliser.

Les aliments super gras (fast food, charcuterie, frites) sont à éviter à cette période du cycle, car ils vont augmenter les chances de développement de l’acné.

L’alcool est aussi à éviter. L’alcool, de nature, déshydrate. Il aura tendance aussi à éliminer le magnésium alors que justement, nous en avons besoin.

Les boissons gazeuses ne sont pas recommandées, non plus, car elles auraient tendance à augmenter les ballonnements.

alimentation et règles

On préfère…

En tête de liste, on retrouve le chocolat. En plus d’être riche en magnésium (bon contre les migraines et les crampes), le chocolat, noir de préférence, est un aliment plaisir par excellence. En produisant de la sérotonine, le chocolat noir nous rend de meilleure humeur. On se trouve moins nerveuse et boudeuse. Tu peux compléter ton apport en magnésium avec du thon, des épinards ou encore des noix. Des aliments excellents aux multiples vertus.

Face aux mauvais sucres, préfères les glucides complexes et lents qui t’apportent de la force et un vrai sentiment de satiété. Lentilles, pain complet, graines, houmous de pois chiche ou biscuits à base d’avoine, tu as l’embarras du choix.

Pense aussi à faire le plain d'oméga 3 (à retrouver dans certains poissons). L'oméga 3 favorise à la fois un bon transit et la création de molécules anti-inflammatoire qui auront un impact bénéfique sur les douleurs de l'utérus.

chocolat règles

On limite…

Tout arrêter du jour à lendemain risque d'apporter son lot de frustrations et de tensions. Préfère rationner et limiter certains aliments.

On diminue le nombre de tasses de café pour toutes celles un peu trop accros. L’excitant préféré de nombreuses françaises est à consommer en petite quantité pour éviter toute tension et stress supplémentaire.

On lève le pied aussi sur les produits laitiers (fromages et beurre). Sans les arrêter complètement, il est bon de limiter pendant quelques jours leur assimilation. Les produits laitiers entrainent la fabrication de prostaglandines (ces dernières auraient tendance à augmenter les contractions de l’utérus). On limite enfin la viande rouge qui est grasse et qui n’apporte aucune aide pour combattre les troubles de règles. Préfère le poisson, riche en bonnes graisses et oméga 3.

Et l’hydratation dans tout ça ?

Pendant ses règles, on n’oublie pas de s’hydrater beaucoup. De l’eau mais aussi, pourquoi pas, des infusions chaudes ou froides (selon la saison et l’envie). Une bonne hydratation permet, justement, de combattre l’effet rétention d’eau.

On s’aime et on prend plaisir à manger

Bref, entrée, plat, dessert, on ne saute pas de repas et on prend soin de soi. C’est primordial d’avoir une alimentation équilibrée et plaisir pendant ses règles. Une alimentation qui réconforte sans être grasse ou trop sucrée, c’est possible. Il faut seulement trouver des substituts sains aux produits ultra transformés des hypermarchés.

Face aux ballonnements et aux ventres gonflés, on n’angoisse pas. C’est même tout à fait normal de prendre du poids pendant ses règles. Le phénomène est temporaire. Pendant les règles, le transit ralentit, l’eau est retenue, le ventre se gonfle. Tout redevient à la normale avec la fin des règles.

En résumé, il est bon de sélectionner des aliments adaptés à vos troubles. Privilégie une alimentation riche en fibres, en vitamine C, en sucres lents, en fer, en oméga 3 et en calcium.