Tampons danger : cette expression est-elle véridique ?

Attention tampons danger : est-ce un mythe ou une réalité ? Tu as dû sûrement entendre beaucoup de choses sur les risques liés aux protections hygiéniques. Avec toutes ces informations, il peut être difficile de s’y retrouver. Louloucup démêle ainsi le vrai du faux. Pour commencer, connais-tu ton cycle menstruel et notamment le flux de tes règles ? Cela permet d’opter pour les protections qui conviennent le mieux et la capacité d’absorption adéquate. Les tampons sont-ils dangereux pour la santé ? Il est important d’être bien renseignée au préalable sur leur utilisation

Tampons danger : pourquoi porter cette protection hygiénique ? 

À quoi servent les tampons ? Il s’agit d’une protection hygiénique qui s’insère dans le vagin au moment des règles. Elle absorbe le sang. Des femmes ne supportent pas la sensation du sang qui coule, elles optent donc pour les tampons. Certains sont équipés d’un applicateur afin de le mettre plus facilement. Les premières tentatives peuvent être un peu laborieuses. Une fois le coup de main pris, cela devient plus aisé. Il est important d’être détendue et de respirer lors de la mise en place. Les tampons sont pratiques pendant des vacances à la mer ou à la piscine, ils permettent de se baigner sereinement. En revanche, il est légitime de s’interroger sur leur dangerosité ou non

Les tampons sont-ils dangereux pour la santé ?

Alerte tampons danger pour la santé ! De plus en plus de campagnes montrent les effets néfastes des tampons et des serviettes hygiéniques. En effet, ils contiendraient des substances nocives pour le corps des femmes : des traces de dioxines, de pesticides, de dérivés halogénés, des phtalates… Du dioxyde de chlore est également utilisé pour blanchir les tampons. Cela peut angoisser les femmes, surtout qu’il est important de prendre soin de sa flore vaginale ! 

Tampons et syndrome du choc toxique (SCT)

Qu’est-ce que le syndrome du choc toxique en relation avec les règles ? Les tampons sont-ils responsables ? Il s’agit d’une maladie infectieuse rare qui peut survenir lors des menstruations. Les femmes susceptibles de la contracter sont celles porteuses des bactéries S. aureus. Elles appartiennent à la famille des staphylocoques dorés et sécrètent des toxines TSST-1.  Le choc toxique peut se produire en cas d’utilisation trop prolongée d’une protection hygiénique interne comme le tampon. En effet, le sang ainsi que les toxines ne sont pas évacués. Elles peuvent alors se multiplier et toucher des organes. Une mauvaise utilisation des protections périodiques intravaginales est en cause.

Protections hygiéniques risques : quelles sont les conséquences ?

Tampons danger pour la santé : quels sont les risques ? Les substances chimiques retrouvées dans les tampons peuvent entraîner un dérèglement de la flore vaginale. Elles sont répertoriées comme des perturbateurs endocriniens et peuvent être cancérigènes. Quant aux symptômes du syndrome du choc toxique, ils s’apparentent à ceux d’une grippe ou d’une gastro : maux de tête, vertiges, diarrhées, vomissements, forte fièvre, douleurs musculaires… Dans certains cas, les conséquences sont très graves : organes vitaux touchés, amputation, décès…

Tampons danger pour la santé : les précautions à prendre !

Quels sont les conseils d’utilisation ? 
  • Lire attentivement la notice d’utilisation ;
  • bien se laver les mains lors de l’application et du retrait du tampon ;
  • les changer régulièrement et respecter le temps d’utilisation : pas plus de 4 à 6h ;
  • éviter de dormir avec car tu pourrais dépasser le temps indiqué ;
  • ne pas porter un tampon par précaution. Il faut attendre d’avoir ses règles. 

Quelles sont les alternatives ? 

Bien que les substances nocives présentes dans les tampons ne dépasseraient pas la limite autorisée, il est préférable de faire attention. Des marques privilégient à présent la fabrication de tampons 100 % coton bio et sans parfum. Eco-responsables, ils sont également certifiés GOTS (Global Organic Textile Standards). Pour éviter tout risque de SCT, tu peux tester les culottes de règles en coton bio. Sois rassurée, elles sont très absorbantes et dénuées de produits chimiques. 

Protections hygiéniques risques : prends soin de ton intimité ! 

Les substances controversées, l’augmentation des cas de SCT ne jouent pas en la faveur des tampons. De plus, il est important de prendre soin de sa flore vaginale. Tu peux ainsi t’orienter vers les protections hygiéniques plus saines comme les culottes de règles par exemple. Les menstruations en seront plus douces.